Nos Tests

WelCOB on board : 1ère escale

Publicités

Depuis le lancement du test, il y a un peu plus d'un mois et rempotage des fraisiers fournis par Agricool, il s’est passé pas mal de choses dans les jardinières.

 

 

 

Fraisiers

 

Suite du rempotage des fraisiers Agricool

 

Les premiers jours de rempotage se sont passés visiblement bien. De petites feuilles se sont formées et ont commencé à pousser dans toutes les jardinières et sur quasiment tous les plants. Mais au bout d’une semaine, les feuilles ont commencé à se friper au bout et à dépérir. Les feuilles deviennent alors marron et molles comme dans le cas d’un sur-arrosage. Pourtant pour être sûr que ce n’était pas le cas, j’ai attendu que le terreau soit bien sec avant tout ré-arrosage. Et les 3 types de terreau ont été utilisés, donc le substrat n’est normalement pas en cause. Même après ce passage en terreau très « sec » le mouvement a continué, et finalement, aucun des plants de fraises n’a tenu.

 

C’est la première fois que l’on perd la totalité d’une espèce, d’autant plus, de plantes simples à cultiver comme les fraisiers. Le fait que, comme vous allez le voir dans la suite, le problème ne se soit pas reproduit sur les autres espèces testées nous fait dire que quelque chose a dû mal se passer pendant le transport, au niveau des températures et que ce n’est pas l’environnement qui a produit cela.

 

 

Rempotage des fraisiers Charlotte

 

Après avoir vu dépérir les premiers plants, on a mis en place une solution alternative au cas où tous nos cobayes rendent l’âme.

Grâce à un de mes collègues, nous avons pu récupérer des stolons de fraises charlotte abandonnés dans un coin de son jardin. Il sont restés en terre assez tard en fin d’automne et ont passé quelques jours dans une cuvette d’eau de pluie, qui a gelé à l’extérieur, avant que je ne les récupère. Ils sont restés dans un sopalain une journée, entre chez lui et notre espace de test, le temps que je les rempote.

Autant dire qu’ils n’étaient pas en conditions idéales à la base, bien au contraire.

 

 

Rempotage de fraisiers Marat des bois

 

Pour compléter les jardinières de notre test, mon jardin a aussi donné de sa personne en nous fournissant quelques pieds.

J’ai choisi de déterrer des fraisiers Marat des bois, en jardinière depuis 3 ans et uniquement à l’extérieur, sans voile d’hivernage. Le substrat est totalement rempli de racines et je ne m’en suis pas occupé depuis un bon moment. Ils ne sont pas non plus dans un environnement optimal.

 

 

Apport d'engrais

 

Nous avons utilisé de l'engrais Plagron Alga Grow une seule fois le 8 Janvier. C'est un engrais organique de croissance que nous avons dosé à 4 ml pour un litre d'eau.

 

 

 

 

 

 

Les panneaux

 

 

Xpyraled

 

 

Il nous avait donné un peu de travail à l’installation pour changer le driver défectueux, mais depuis, plus aucun soucis. L’allumage et l’extinction se font sans problème.

Grâce à son réflecteur plastique, il produit une lumière plus localisée sur le centre de l’espace de test que les autres panneaux. Et on voit que cette intensité devient vraiment limite au fur et à mesure de la croissance.

Depuis le début des rempotages, c’est un des panneaux qui a permis une croissance très rapide mais cela se fait au détriment de la chaleur. En effet, cette chaleur tend à assécher très rapidement le terreau et il faut arroser au moins une fois par jour. Le fait que le panneau possède en plus un ventilateur participe encore à ce phénomène d’asséchement.

 

Le seul pied de Marat des bois sous ce panneau montre des signes de chaleur, je pense, un peu trop importante avec des feuilles courbées vers le haut.

 

Une chose assez embêtante pour notre installation spécifique : Il n’est pas possible, sans démonter une partie du panneau, de mettre le bloc de la commande d’allumage à l’extérieur de l’espace, car il ne passe pas dans l'ouverture faite pour les prises classiques. Ce boîtier est donc à coté des jardinières, et ce n’est vraiment pas idéal. Avec une box classique, les trous d’aération sont en général assez grand éviter ce problème.

Le câble d’alimentation est grand, ce qui est toujours pratique pour s’adapter à toutes les situations.

 

Voici l’évolution en photos depuis le début sous le panneau xPyraLED :

 

 

17/12/2017

 

23/12/2017

 

03/01/2018

 

11/01/2018

 

16/01/2018

 

22/01/2018

 

29/01/2018

 

 

Todogrowled

 

 

Celui là a été simple à installer, sans aucune autre chose à faire. C’est le seul des 4 à ne pas proposer soit une lentille soit un réflecteur en plastique, ce qui fait que la lumière est moins concentrée que les autres et ça se voit au niveau des parois de la box.

 

Les fraisiers semblent également bien se plaire. Un phénomène a été observé spécifiquement sous ce spot : la surface des feuilles est plus brute et non « cirée » pour les jeunes feuilles. D’habitude, on peut voir que la surface est lisse et brillante. Ici, ce n’est pas le cas, elle est mat et elle est un peu plus rêche au début de sa croissance. Nous allons nous renseigner pour savoir quel phénomène est en jeu.

 

La terre sèche visiblement beaucoup moins que sous le xpyraled et l’arrosage quotidien n’est pas forcement nécessaire.

 

Voici l’évolution en photos depuis le début sous le panneau TodoGrowLED  :

 

 

17/12/2017

 

23/12/2017

 

03/01/2018

 

11/01/2018

 

16/01/2018

 

22/01/2018

 

29/01/2018

 

 

Indoor LED in France

 

 

Notre 3eme concurrent n’est pas celui qui a donné les plus grosses feuilles mais la croissance est régulière et les feuilles sont solides visiblement. Le terreau ne sèche pas trop vite et il n’est pas besoin d’arroser trop fréquemment.

 

Le seul soucis que nous avons rencontré à l’installation, c’est un câble d’alimentation trop court pour notre installation, nous avons ajouté une rallonge pour aller jusqu’à la prise multiple.

 

Pour le reste, la température semble correcte et l’hygrométrie est raisonnable.

Voici l’évolution en photos depuis le début sous le panneau Indoor LED in France   :

 

 

17/12/2017

 

23/12/2017

 

03/01/2018

 

11/01/2018

 

16/01/2018

 

22/01/2018

 

29/01/2018

 

 

sGrow

 

 

Le panneau le plus bruyant de nos concurrents est aussi celui qui fait le moins sécher le terreau. Le ventilateur au dessus en permanence produit un courant d'air en plus de celui de l'extraction mais ça ne change pas grand chose.

Il est aussi un de ceux qui a produit les feuilles les plus grandes. Mais par rapport au xPyraled, il fait vraiment beaucoup de bruit, à l'extinction c'est flagrant.

 

Voici l’évolution en photos depuis le début sous le panneau sGrow :

 

 

17/12/2017

 

23/12/2017

 

03/01/2018

 

11/01/2018

 

16/01/2018

 

22/01/2018

 

29/01/2018

 

 

 

Suite du test

 

Pour l'instant, les différences sont peu marquées entre les 4 concurrents, l'arrivée des premiers fruits va peut-être changer quelque chose. Pour l'instant, nous gardons un arrosage presque quotidien suivant les environnements et continuons un apport d'engrais très léger en nous fiant à la couleur des feuilles.

 

 

Leave a Reply

Captcha *