L’épreuve du Terra

L’épreuve du Terra : Déballage et installation

Publicités

I Contexte

 

Quelle petite bombe dans le milieu de l'éclairage LEDs horticoles quand début novembre FloraLED nous annonce - sur le n°1 des réseaux sociaux - qu'ils sont en train de finaliser le développement d'une nouvelle gamme / marque adaptée à l'éclairage en terrarium (on entendra par là : terrarium/paludarium de type tropical) : TerraLED.

- "Chouette, génial, enfin, il était temps, vivement", sont à peu près tous les mots qui ont immédiatement germé et se sont mélangé dans mon esprit. Oui car il faut dire que nous les fans de culture en terra que ce soit pour les orchidées et plantes carnivores ou plus largement pour les plantes tropicales nous n'étions pas vraiment servis avec des produits adaptés sur le marché des LEDs.

Soit l'éclairage ou le spectre en lumière blanche n'est pas vraiment adapté, soit les lampes sont en lumière rose complètement inesthétique pour nos pièces de vie ; soit on tape dans du haut de gamme avec des puissances et qualités pour les "pros" mais avec les prix qui vont avec (non vous ne préférez pas savoir...), soit on tape dans de la LED de porte clef tout juste bonne à éclairer votre serrure.

Bref, FloraLED saute dans un marché de niche qu'est celui de l'éclairage du terrarium en lançant ainsi sa 5ème gamme de produits qui vient compléter :

  • BloomLED : Solution pour box de culture (à base de lumière rose).
  • GreenVisuaLED : Solution pour murs végétaux (à base de lumière blanche mais non adaptée aux enceintes closes et humides).
  • AquaLED : Solution pour aquariums.
  • BloomLED : Solution pour laboratoires.

Il faudra désormais compter sur :

TerraLED : Solution pour terrariums (lumière blanche, adaptée aux milieux confinés et humides).

S'en suivent quelques teasing avec le dévoilement progressif de quelques uns de leurs premiers produits, plutôt alléchants sur le papier. Des éclairages faible consommation avec un spectre adapté à nos plantes et souvent étanches à l'humidité. En un mot : Prometteur !

 

Un horizon pour un lancement se dessine peu à peu pour courant décembre et tout le monde se voit espérer avoir de quoi rajouter quelques bibelots dans la hotte du père noël. Malheureusement FloraLED repousse sa sortie à une date ultérieure. Finalement, le 27 janvier dernier TerraLED publie sur sa page un petit jeu concours permettant de faire gagner leurs premiers produits. 3 chanceux repartent avec un produit chacun en avant première.

En parallèle, moi qui relaye les infos depuis le début je suis en contact avec David (Oui oui c'est lui le patron ici) et il se trouve que mes néons se meurent et qu'il me faut du nouveau matériel rapidement et que je harcèle David depuis quelques temps déjà. Je lui ai bien fais comprendre que TerraLED ça me bote bien. Les choses se précisent et je finis par obtenir la confirmation que TerraLED va bel et bien me faire tester son matériel. YOUPI !

 

 

II Déballage :

 

Mercredi 03/02 vers 18h :

Le carton bien emballé et pas abimé par la poste                      TADDAAAAA !!! Ils sont supers généreux chez FloraLED

                              

 

On va principalement s'intéresser ici au matériel principal que je test et on reviendra en fin d'article pour une présentation sommaire des extras fournis généreusement par FloraLED.

Le principal et l'objet de ce test, ce sont des réglettes de 7W pour 30 cm chacune composée de 21 LEDs qui peuvent se combiner en série jusqu'à 10 pour le moment avec une alimentation de 72W :

   

Au déballage il y a un truc qui interpelle tout de suite c'est la longueur des connecteurs : 30 cm en entrée et 30 cm en sortie. Ca fait 60 cm de câbles à gérer par réglette et cela me parait déjà un peu problématique. TerraLED annonce déjà une V2 avec des câbles certainement plus courts. A vue de nez 10 cm serait le meilleur compromis.

 

Vue sur le connecteur femelle                                                         Vue sur le connecteur mâle et la bague de sécurité

                                  

La bague est parfois un peu ovale et forcera un peu pour se visser (un coup de dents ou de pince réglera le problème

 

Dans l'emballage de la réglette il y a bien évidemment de quoi la fixer, mais là aussi un petit problème saute aux yeux. Un clip est fourni pour accrocher la réglette et ce clip doit être fixé sur un support avec une vis ('voyez où j'veux en v'nir) Alors une fixation par vis pour des terrariums tropicaux qui sont la grande majorité du temps en verre c'est pas vraiment le pied...

Le clip et la vis en arrière plan

 

Bref pour palier ce problème il a fallu faire avec ce que j'avais sous la main... A savoir 6 ventouses initialement achetées (pour la modique somme de 5€ les 3, du vol !) pour pouvoir fixer ma nappe d'hygrolon au fond du terra que j'ai du coup enlevé (en plus l'essai de sphaigne que j'ai réalisé dessus était un cuisant échec). Une autre solution mais qu'il faudra essayer plus tard c'est l'aimant. Pour celui ci je préfère attendre un aval de TerraLED car je ne voudrais pas que le champ magnétique puisse nuire au fonctionnement ou à la durée de vie des réglettes. D'autant plus qu'avec des aimants légers l'attraction n'est pas assez forte pour passer la paroi en verre.

Après quelques batailles et bricolages voici enfin les 6 réglettes posées :

 

Câble management assez moche et en créant un réseau labyrinthe

Le rendu :

 

III Premières impressions :

 

La quantité de lumière est inférieur à celle des néons et la lumière est plus chaude, ça flash moins aux yeux. Tant que le spectre est adapté qu'importe ! Les réglettes chauffent quand même un peu et c'est pour moi un point positif. cela permet d'éviter la buée et de contribuer à la chaleur qui à cette période de l'année et malgré un câble chauffant, est encore un peu basse (23-24°C max) . La lumière est bien mieux répartie qu'avec mon kit de néons de 60 cm. Normalement, les Nepenthes cultivés ici ont des besoins en lumière plutôt modérés et si le spectre est adapté tout devrait parfaitement se développer.

 

 

IV Conclusion :

 

Pour un premier lancement dans le monde du terrarium, TerraLED nous propose quand même un matériel qui semble de qualité avec cependant quelques défauts. Défauts, qui sont essentiellement des erreurs dans les choix de conception et pas des défauts de qualité du produit.

Vu la politique de suivi que TerraLED veut offrir à ses produits on peut espérer une V2 dans un avenir proche ou lointain... A suivre.

 

Points négatifs (pour mon installation) :

- La longueur des câbles.

- Le système de fixation à vis.

- Le manque d'informations techniques (spectre, émission en µmoles/m²/s, etc).

 

Points positifs :

- Le design bien adapté.

- Les avantages des LEDs (consommation, durée de vie).

- L'étanchéité.

- Dans mon cas l'émission de chaleur.

 

Prochain chapitre : Dés qu'un effet sur la croissance des plantes sera observé.

A bientôt !

One Response to “L’épreuve du Terra : Déballage et installation”

  1. L'épreuve du Terra : 2 mois après - Led horticoles

    […] Après 2 mois d’installation des réglettes TerraLed, il est (plus que) temps de faire un premier retour. J’ai été assez pris ces derniers temps et je suis un peu en retard mais d’un côté le résultat ne diffère pas par rapport au mois dernier. […]

    Répondre

Leave a Reply

Captcha *