LED Hot Chili Peppers

LED Hot Chili Peppers : Conclusions

Publicités

Comme vous avez pu le constater, avant notre article sur les mesures, une invasion de thrips que l'on n'a pas réussi à juguler a mis une fin précipitée à ce test. Voici les conclusions d'un test qui aura duré moins longtemps que prévu mais qui nous enseigne tout de même pas mal de choses.

Voici ce qu'on a pu observer au déballage et à l'utilisation de ces panneaux sur plusieurs variétés de piments.

 

 

Le matériel

Au déballage, on a voit tout de suite la différence, que ce soit en terme de poids, de matériaux ou de finition.

Mars Hydro TS 1000

Ce panneau a été déballé dans notre article : LED Hot Chili Peppers : Mars Hydro TS 1000. Il nous a été envoyé gracieusement mais sur le site Mars Hydro, il est disponible au prix d'environ 140 euros.

Je m'interroge sur la présence du réflecteur martelé et de son utilité. On a vu que même avec ce réflecteur, à consommation en watts égale, le PPFD était bien supérieur sur l'autre panneau et la température de l'espace moins importante.

Je m'interroge aussi sur l'utilisation à long terme quand je vois la différence de taille de dissipateur avec son concurrent dans ce test.

Toujours est-il que pendant 3 mois, il a fonctionné sans problème dans notre espace de 60x60x120, avec brumisateur au sol de la box.

Pourtant, certaines remontées de problèmes visibles sur les réseaux sociaux laissent penser qu'il existe des soucis sur cette gamme TS (soucis de LED alimentées même si l'interrupteur du panneau est off, problèmes de décollement de la couche étanche sur les LED...) . On vous conseille donc d’être très prudent quand vous utilisez ce genre de matériel et de tout vérifier avant de laisser le panneau sans surveillance..

LEDFury Quantum Board 320

Si vous souhaitez revoir le déballage de ce panneau proposé par le fabricant belge LedFury, il est ici  : LED Hot Chili Peppers : LEDFury Quantum Board 320.

Il est proposé sur le site de LedFury à 239 euros soit 99 euros de plus que le TS1000.

On est sur un matériel plus lourd et plus complexe, avec un dissipateur bien plus imposant et un cache transparent pour garantir la pérennité des LED. Cela diminue sans doute un peu le flux qui sort du panneau mais on a vu avec le relevé des valeurs PPFD qu'avec une consommation de 20 watts de moins que le MarsHydro, il produit un ppfd plus important de presque 20%.

Seul bémol, quelques clients nous ont rapporté des problèmes en terme de délais de livraison. Ce que nous n'avons pas pu vérifier.

 

 

Les piments

Ce test a été une vraie découverte pour moi, toutes ces variétés et leurs possibles utilisations . Bien sûr, on avait déjà fait pousser du piment de Cayenne et testé la germination de graines de piments achetés en supermarché, mais là les différences étaient vraiment flagrantes en terme de morphologie, de goût, de piquant...

Je crois que ceux que j'ai plus apprécié, même s'ils sont relativement piquants, ce sont les Sili-A-Top en provenance des philippines. Ils ont un goût d'orange assez incroyable. Les Pepperoncini, pour des piments non piquants possèdent un goût un peu sucré qui en feront des très bons ingrédients pour les sauces par exemple.

Seule déception, la non-germination complète des graines de fatalii chocolat que j'ai semé pour ce test. Et les deux dernières graines semées il y a quelques semaines ne sont jamais sorties non plus.

C'est une culture que je vais garder en permanence dans un espace dédié, et je vais tenter des croisements. Encore une découverte, celle de la diversité des piment disponibles et de l'encore plus grande diversité des hybrides.

C'est une culture facilement accessible aux débutants.

Je remercie Eric d'ISLED pour m'avoir fourni un gros paquet d'infos sur les piments et leur culture !! Et merci au groupe Facebook "Culture du Piment Fort en France - échanges et partages" pour les bonnes infos et la bonne ambiance 🙂

Conclusions

Vous l'avez vu, ce spectre blanc chaud avec des IR fonctionne plutôt bien avec les piments. Il semblerait, d’après certaines infos, qu'un peu plus de bleu ne ferait pas de mal.

En ce qui concerne ces deux panneaux, ma conviction est que le Mars Hydro TS1000 peut être le moyen le moins onéreux pour mettre le pied à l’étrier de la culture sous LED à une petite échelle.

Mais il va rapidement montrer ses limites (pérennité, état des LED avec l'humidité ...), et plus ferez de culture, et plus il sera intéressant d'investir initialement 99 euros de plus dans un panneau de bonne qualité comme celui de LED Fury.

On voit souvent sur les réseaux sociaux des cultivateurs amateurs certifier que ces deux panneaux sont exactement équivalents en terme de culture pour un prix très différent. Je pense que nos mesures précises et multiples ont montré que c’était très loin d’être le cas.

A vous de choisir en fonction de vos contraintes et de votre projet.

Leave a Reply

Captcha *