Tests

Tomates de Noël : Arrosage Blumat

Publicités

 

Après avoir réorganisé la box et utilisé cet espace pendant un long moment, on se rend compte qu'un des problèmes de la box c'est la régulation de l'arrosage. Surtout si l'on doit partir en vacances (dans mon cas, 2 semaines à l'autre bout du monde).

 

J'ai donc décidé d'investir dans un système non électronique, à savoir, le système Blumat. Ce système a été acheté une quarantaine d'euros en magasin. Le Blumat fonctionne par gravité et avec des carottes d'argiles qui, lorsqu'elles sont saturées d'eau, bloquent l'arrivée d'eau. voici à quoi ressemble la produit acheté.

 

 

Le package contient pas mal de tuyaux semi-rigides noirs (3m) qu'il faut bien redresser (en chauffant très légèrement) et des T pour faciliter les connexions / subdivisions.

 

 

 

En perçant un bidon plastique de 5L (bidon d'eau distillée ou vinaigre ménager par exemple) et en le découpant par le dessus, on arrive à créer facilement une citerne pour le système Blumat avec l'embout qui est fourni (cf. photo ci-dessus, l'élément au milieu des 2 connexions en T). Le joint est inclus et le système est assez étanche pour ne pas que l'eau fuit de notre nouvelle citerne.

 

 

L'installation est assez longue car en plus de la mesure et découpage des tuyaux, il faut laisser tremper les carottes d'argile assez longtemps dans l'eau (1nuit) afin qu'elle s'imprègnent bien d'eau.

 

Ensuite, 2 étapes délicates :

  • - mettre en place correctement les connecteurs et les tuyaux entre chaque carotte en fonction de la distance des pots (un autre problème étant le dénivelé éventuel entre les pots)
  • - après avoir "planté" les carottes en terre dans les pots, c'est l'ajustement des robinets de débit. Il n'est pas évident de trouver le bon réglage. D'ailleurs si certains robinets semblent ne pas fonctionner au début, c'est souvent parce que les petits tuyaux plastique en caoutchouc souple de goutte à goutte sont légèrement écrasés et restent collés dans cette position : il faut les bouger de dessous le robinet et les rouler entre les doigts pour les décoller et les rendre souple à nouveau.

 

 

 

Le système a bien fonctionné au début, mais les problèmes de dénivelés entre certains pots, certains tuyaux qui se bouchent, le réglage assez imprécis ont fait que parfois la box a été inondée par un arrosage trop abondant dans certains pots et pas dans d'autres...

En revanche ce système est intéressant pour engraisser facilement les plantes avec des PNPP : j'ai rempli ma citerne par exemple avec un mélange à 1/10 de purin d'ortie (très bien filtré). Le système ne s'est pas bouché mais il faut voir avec le temps.

 

 

A bientôt pour la conclusion de ces 2 années de test

 

Leave a Reply

Captcha *