Tests

Tomates de Noël : Conclusions

Publicités

 

Pour mon premier test de LED horticoles et de culture en intérieur tout court, j'ai eu accès à un des panneaux les plus puissants du marché et tout juste sorti grâce à Agrotek. Cet AgroPad 660W est vraiment imposant, tant par sa taille, son poids que par l'intensité de la lumière produite.

Pour mémoire, il possède deux interrupteurs indépendants qui permettent d'allumer soit les COB puissantes, soit les 12 petites LED situées à la périphérie, soit les deux en même temps.

 

 

Évolution des végétaux

 

Tous les végétaux présents sous ce panneau (shiso, tomates, géraniums, basilic, maïs, courgettes...) ont très bien réagit, même si certains ont mis un bon moment à germer alors que d'autres sont sortis en 3 jours . Certains problèmes indépendants de l’éclairage (froid important et problème de programmateur de temps) sont venus perturber cette croissance, mais toute nouvelle expérience possède son lot d'erreur. Cela a permis d’améliorer l'environnement ensuite.

La puissance lumineuse veut qu'on soit un tout petit peu prudent à l'installation. Si il est trop prêt, les végétaux en souffrent forcement. J'ai dû commencer très haut par sécurité et régler la hauteur au fur et à mesure du déroulement du test. Les EasyRoller sont évidemment indispensables pour faciliter ce réglage et trouver le meilleur compromis.

 

Les plants de tomates ont tellement poussé qu'ils sont passés par dessus le panneau. Je n'ai pas eu le réflexe de palisser, mais à posteriori, j'aurais dû soit tailler fortement soit placer les tiges à l'horizontal pour uniformiser. Les COB du panneau sont particulièrement bien adaptées pour éclairer les tomates sur toute la hauteur.

 

 

Consommation électrique

 

Étant donné la puissance de ce matériel, 660 watts, il faut bien se poser la question de la consommation électrique. Pour une utilisation classique à 14 heures par jour, on arrive à une consommation journalière de :

 

0,660 kilowatt * 14 heures * 15 centimes d'euros / kilowatt/heure = 0,66 * 14 * 0,15 = 1,38 euro par jour.

 

Avec une telle puissance, il est possible de faire pousser des végétaux très demandeurs sur un mètre carré (plantes tropicales, tomates...) ou bien plusieurs mètres carré de végétaux peu demandeurs (micro-green, salades...).

Cela dit, pour une production exclusive de végétaux de faible hauteur, ça ne semble pas du optimal. Il vaut mieux le réserver à des végétaux qui poussent sous une lumière de forte intensité ou à un mélange des deux.

 

 

Évolution du panneau

 

Pendant ces deux années, il n'y a eu aucune modification ni aucune dégradation visible du panneau malgré un fonctionnement continu. Toutes les LED sont fonctionnelles, la luminosité est restés visiblement la même.

La seule chose à laquelle il faut faire attention et effectuer une maintenance visuelle ce sont les ventilateurs. En effet, l'air extérieur passe dedans et donc peut déposer de la poussière pendant le fonctionnement. Ce dépôt peut être plus ou moins important suivant l'endroit dans lequel est disposée votre environnement de culture. Si l'un se met à défaillir, je pense que les LED ne résisterons pas longtemps. La pièce dans laquelle j'ai fait le test est restée propre et l'air n'est pas chargé en poussière, pas de problème de ce coté là chez moi.

 

 

 

Conclusion

 

Pour une première expérience dans le domaine de l'horticulture sous LED, on peut dire qu'elle a été très intéressante pour moi. On voit rapidement qu'il faut se former spécifiquement à cette activité. Les différences par rapport à une culture dans un jardin extérieur sont importantes au début et il faut s'y adapter pour eviter de perdre tout ou partie de la culture.

 

C'est une expérience que je renouvellerai car il est vraiment très agréable de pouvoir récolter tous les fruits et légumes produits en parmanence, sans risquer d'en perdre et en connaissant parfaitement ce qu'ils contiennent.

Leave a Reply

Captcha *