Communications

Motorleaf : Assistance high-tech à la culture intérieure

Publicités

 

Dans le domaine de la culture en intérieur, qu'elle soit industrielle ou domestique, il y a des innovations quasiment tous les jours. Et celles-ci ne peuvent voir le jour que grâce à des entrepreneurs ingénieux et dynamiques. Motorleaf, entreprise canadienne, créée en 2016, apporte elle aussi les nouvelles technologies au sein de nos jardins avec une solution à la fois matérielle et logicielle.

Passons à la présentation de ses atouts et des produits qu'elle propose et, en conclusion à l'interview d'un des fondateurs pour connaître son avis sur l’évolution du domaine.

 

 

Présentation de l'entreprise

 

Motorleaf, c'est tout d'abord une entreprise fondée par 2 passionnés : Ramen Dutta et Alastair Monk. Le premier est ingénieur agronome, s'occupe de la partie technologique et est l’initiateur du projet. Le second est anglais, possède un très bon bagage technologique et s'occupe du développement business de cette startup. Ils sont secondés par une petite équipe pour les aider à gérer toutes les facettes de ce projet ambitieux.

 

 

 

 

Mais Motorleaf c'est aussi l'envie de proposer une automatisation poussée pour faciliter la vie des jardiniers d’intérieur, surtout ceux qui s'occupent de surfaces de grande taille. Pour atteindre ce but, cette entreprise a conçu une solution complète, basée à la fois sur du matériel très diversifié, mais aussi sur une partie logicielle optimisée pour piloter le tout sans fil.

 

 

Coté matériel

 

Heart

 

L’élément principal du système Motorleaf, est le bien nommé Heart, pour cœur en anglais. Ce boîtier permet de monitorer simultanément nombre de variables (Humidité, niveau de lumière, température de l'air et vidéo de l'espace de culture). A cette récupération des informations clés s'ajoute la capacité de piloter l'allumage et l'extinction des lumières, les pompes d’alimentation en nutriments et les détecteurs de mouvement via webcam.

Ce périphérique est en connexion directe avec les autres éléments dont nous allons parler.

 

 

 

PowerLeaf

 

Ce second élément de l'écosystème Motorleaf est le Powerleaf. En connectant ce boîtier au Heart via une liaison sans fil, il peut allumer ou éteindre différents éléments (Ventilateurs, humidificateurs, chauffages ou déshumidificateurs) du jardin en fonction des valeurs captées et envoyées par le Heart.

Il peut aussi se connecter à un autre élément, le Droplet, et ainsi contrôler l’allumage et l'extinction de la pompe de remplissage des réservoirs, du refroidisseur ou du chauffage des réservoirs.

 

 

 

Droplet

 

Le Droplet surveille tout ce qui est connecté au réservoir d'eau. Il envoie, toutes les 4 secondes, des données spécifiques au Heart ( le niveau de l'eau, la température, le niveau de Ph et les  niveaux de nutriments). Ceci lui permet de prendre les bonnes décisions au bon moment.

 

 

 

Driplet

 

Dernier périphérique de la famille Motorleaf, mais pas des moindres, le Driplet. Il automatise la diffusion des nutriments et des liquides permettant d'ajuster précisément le PH de l'eau contenue dans les réservoirs.

Il est également relié aux autre périphériques par une liaison sans fil.

 

 

 

 

Coté logiciel

 

Tous ces périphériques sont intéressants, mais sont inutilisables sans une interface pour les comprendre et dialoguer avec eux. Pour cela, Motorleaf a développé un système de gestion informatique, qui a l'avantage d’être utilisable en ligne ou en mode déconnecté.  Nouvelles technologies obligent, ce logiciel permet de contrôler les périphériques depuis un PC, une tablette ou même un smartphone.

 

 

Grâce à des graphiques reprenant l'historique de toutes les mesures, vous êtes en capacité de comprendre les problèmes en retraçant l’évolution de votre espace de culture et donc de les résoudre rapidement. Cette suite logicielle inclut un module d’intelligence artificielle pour vous aider dans vos taches quotidiennes. C'est un des point majeurs de ce logiciel.

 

Le système de gestion des droits d’accès possède un mode "lecture seule". Vous pouvez ainsi autoriser certaines personnes à suivre les chiffres importants sans pour autant leur donner le contrôle sur les différents éléments.

 

 

 

 

Interview

 

Nous avons pu interviewer l'un des deux créateurs de cette entreprise, Alastair Monk, pour avoir son avis sur l'horticulture d’intérieur et l'usage de la technologie LED. Cet entretien s'est fait en anglais, j'ai fait moi-même la traduction en français.

 

Selon vous, comment va progresser le marché de la culture intérieure dans les 5 prochaines années en Amérique du Nord ?

 

Comme dans beaucoup d'industries - l’émergence de l’intelligence artificielle est sans doute en train de bousculer les habitudes. Il y a une crainte non négligeable (pour nombre d'industries déjà bien établies) que cette intelligence artificielle puisse prendre la place de nombreux salariés.

Je pense que dans l'agriculture, les tâches humaines sont très difficiles à remplacer à 100%. J'en déduis donc que l'émergence de l’intelligence artificielle (ou Machine Learning ) ne sera pas si impactante sur la main-d'œuvre et deviendra probablement un outil très utile pour prendre de bonnes décisions.

Pour le dire très simplement - il y a 100 ans, on utilisait des outils manuels, puis les outils mécaniques les ont lentement remplacés, dans une évolution somme toute naturelle pour l'agriculture. Avoir un nouvel ensemble d'outils qui aide à prendre les bonnes décisions permettra de fournir une meilleure production, mais également de rationaliser les efforts pour réduire l'énergie gaspillée, l'eau, les nutriments et le temps (qui est sans doute ce qui a le plus de valeur).

 

Je constate également que le développement de la production horticole se fait de plus en plus à l'endroit où vit la population (donc les villes) par l'intermédiaire de l'agriculture d'intérieur. Il y a une raison pour laquelle des villages ont poussé dans certaines zones, puis sont devenues des villes, puis sont devenues des agglomérations. Les gens DOIVENT habiter ou être très proches des meilleures terres pour la production agricole. Ce n'est pas comme si nous allions soudainement trouver les terres adaptées pour répondre aux objectifs mondiaux contre la pénurie alimentaire.

 

Si l'apprentissage par l’intelligence artificielle peut aider à réduire cet obstacle, un pourcentage énorme de la population pourrait alors cultiver en toute confiance à l'intérieur sans avoir besoin d'années d'expertise agricole, et ce sera un véritable changement pour la planète ainsi que pour l’implication des peuples dans la production alimentaire.

Si Uber réussit en quelques années à transformer en chauffeurs de taxi des personnes qui savent faire fonctionner une voiture, nous pensons qu'une entreprise comme Motorleaf peut transformer en agriculteurs d'intérieur des gens qui savent utiliser notre logiciel.

 

 

Que pensez-vous de l’éclairage LED en horticulture ? Est-ce une révolution pour les entreprises avec lesquelles vous travaillez ?

 

Nous savons que l'innovation est mue par la nécessité. Environ 1% de l’électricité produite aux États-Unis est consommée par la lumière nécessaire à l'agriculture intérieure. Si vous dirigez une entreprise et que vous devez tenir compte de ces coûts qui varient en fonction du prix d'un kilowatt - adopter une technologie lumineuse qui peut réduire grandement ces coûts est une évidence.

Ce que nous constatons maintenant, c'est qu'il existe une nouvelle génération de lumières LED dont le spectre peut être non seulement configuré par le fabricant, mais aussi par l'agriculteur. Les données peuvent donc maintenant être au centre du pilotage de l'activité.

 

Nous travaillons avec quelques fabricants de LED horticoles qui ont vraiment le besoin de savoir ce qui arrive aux cultures de leurs clients utilisant leur matériel. Et les données que nous collectons sont essentielles à la bonne compréhension des événements, de sorte que des améliorations peuvent être apportées afin d'augmenter la qualité des cultures.

Dans cette industrie, il est une pensée répandue qui voudrait que les agriculteurs soient lents à adopter les nouvelles technologies et nous pensons que c'est le cas. Cela dit, l'agriculture urbaine en intérieur attire une population plus jeune et plus férue de nouvelles technologies, qui, non seulement a besoin de ces outils pour les aider, mais est demandeuse et attend ces innovations. Les lampes LED horticoles sont une technologie émergente qui est très attractive pour ceux qui veulent des données pour les aider, et pas seulement remplacer leurs compétences et connaissances.

 

Comme toujours - l'équipe de Motorleaf espère que tous ses clients dorment bien, <pendant qu'ils> cultivent bien!

 

 

 

Conclusion

 

Nous commençons à voir apparaître sur le marché horticole, du matériel d'automatisation des soins, à destination des particuliers ou des professionnels. Mais il faut avouer qu'il est rarement aussi complet et adaptable que celui proposé par Motorleaf, et les investisseurs ne s'y sont pas trompé. D'ailleurs, on ne recolte pas un budget de 750.000$ de la part de partenaires financiers sans de solides arguments.

Toutes ces fonctionnalités font des produits Motorleaf un matériel réservé plutôt aux professionnels, mais les particuliers avec des cultures de grandes tailles pourront aussi très bien s'y interesser.

Pour le moment, cette entreprise réserve ses produits aux résidents d’Amérique du Nord, mais nous n'avons aucun doute sur le fait qu'ils traversent rapidement l'Atlantique avec leur projet.

 

Toutes les infos sont disponibles sur leur site, en anglais : http://www.motorleaf.com/

 

 

 

Leave a Reply

Captcha *