Nos Tests

Pink Paradise : Fin des tests

Publicités

Après un dernier timelapse dans notre article précédent, la fin s'annonce pour notre série de tests Pink Paradise. Après 4 mois de bons et loyaux services de notre nouvel environnement, il est temps de faire un bilan des deux panneaux testés cette fois-ci : le Hans Panel 85W et le VIparLED 192w COB.

 

Ce test s'est déroulé en 8 étapes :

 

 

Hans Panel 85 watts

 

Ce panneau, originaire des Pays-Bas (vendu par Bonsai Hero), promettait beaucoup de par ses spécifications ( LED Cree et Osram, alimentation déportée,  léger, dimmable ...) et nous n'avons pas été déçus.

 

Comportement global

Pour un total de 220 euros, nous comptions sur un panneau de bonne qualité. Il est assez silencieux, léger donc facile à suspendre, mais il produit par contre presque plus de chaleur que l'autre panneau, qui consomme pourtant 30 watts de plus. Le fait  qu'il soit dimmable avec 3 positions est bien sur un plus, quels que soient les végétaux que l'on cultive. La quasi-absence de bruit en fait un panneau vraiment intégrable n'importe où.

 

 

Népenthès et Dionées

Sans rempotage, ces deux espèces n’étaient pas forcement dans les meilleurs conditions pour croitre. Sous le Hans Panel, les deux plantes ont mis quelques semaines avant de s'habituer à cette nouvelle source de lumière.

Le népenthès  a produit une couleur rouge/rosée pendant un mois avant de retrouver une couleur verte plus classique, tout en continuant de produire des urnes de plus en plus imposantes.

La dionée a stagné pendant un mois puis a recommencé la production de pièges mais de petite taille. La pousse a continué ensuite avec des feuilles de plus en plus importantes.

 

 

Plants de fraises

Ils avaient été complétement taillés, (racines et feuilles), avant leur entrée en scène, et ce traitement leur a vraisemblablement plu. La pousse a été vigoureuse dès le début sous le spectre de croissance. L'apparition de fleurs a cependant pris plus de temps que sous l'autre panneau. Les fruits produits ont une forme classique, semblable à celle que l'on trouve en culture extérieure.

Les pucerons se sont fait une place de choix et non n'avons pas réussi à nous en débarrasser totalement. Il faut noter qu'ils se sont mieux développés sous le Hans Panel. Un signe de bonne qualité ?

 

 

Hedera

Le stress a également été visible pour cette espèce au niveau des branches et feuilles produites. Celles-ci étaient très ramassées et proches les une des autres pendant le premier mois sous ce nouvel éclairage. Ensuite, on retrouve des feuilles bien espacées, avec une forme classique et des branches qui cherchent à coloniser le reste de l'espace comme à l’extérieur. La puissance de 60 watts semble bien suffisante pour une croissance moyenne.

 

 

Chou d'ornement

Arrivé plus récemment dans l’espace de test, il n'a pourtant pas attendu pour se développer sous ce panneau. Nous n'avons pas vu de modification des feuilles, aucune tache ou couleur montrant un stress du à la lumière. Le spectre de croissance n'a pas l'air d'avoir eu d'incidence sur la floraison de cette espèce non plus. Les fleurs sont apparues en même temps sous les deux panneaux.

 

 

Millepertuis

Son arrivée sous LED s'est faite pas pure curiosité. Finalement, l'adaptation a été rapide, même si le pot d'origine est forcement trop petit. Cela induit un arrosage très fréquent car la terre sèche très vite.

Malgré cette contrainte très forte, la pousse s'est faite tout de suite et de manière régulière. Les feuilles ont pris une forme plus allongée que sous l'autre panneau, certainement un effet du spectre de croissance. Une teinte rouge est également apparue sur les feuilles, trahissant un petit stress dû à l'adaptation qui n'a pas l'air d'avoir d'autres effets.

 

 

ViparLED 192W COB

 

L'achat d'un panneau sur un site de vente aux enchères et qui n'apparait pas sur le site officiel de son fabricant était un pari en soi. Voyons si nous avons finalement eu raison de prendre ce risque.

 

Comportement global

Pour un panneau cheap, avec son prix de 110 euros, le attentes étaient moins fortes que pour le Hans Panel.  Les deux ventilateurs pour extraire la chaleur sont clairement audibles, plus que les extracteurs d'air installés dans la boite. Ces ventilateurs induisent aussi un mouvement d'air plus grand et donc un arrosage qui doit être un peu plus fréquent.

Malgré cela, et les 30 watts de plus que l'autre panneau, la température a été  de 2 degrés inférieure pendant toute la durée du test..

 

 

Népenthès et Dionées

Tout comme sous le Hans Panel, l’adaptation s'est accompagnée d'une couleur rouge des feuilles pour le Népenthès. Cependant, celle-ci a été plus longue et le rouge plus soutenu . Les urnes produites sont moins grosses d'environ 20% et un peu moins rouges.

Une stagnation de la croissance a eu effectivement lieu pour la dionée comme sous l'autre panneau. La reprise de croissance a été moins franche ensuite.

 

 

Plants de fraises

La croissance des plants de fraises s'est faite également rapidement sous ce panneau. La floraison a été déclenchée et les premiers fruits sont apparus très vite. Ils sont par contre moins ronds et homogènes que sous l'autre panneau. Ils possedent des boursouflures bien visibles. Leur nombre est à peu prés équivalent dans les deux environnements.

 

 

Hedera

Les mêmes symptômes ont été observés que sous le Hans Panel : Croissance rapide de feuilles très compactes et  branches courtes. Les feuilles ont commencé par être d'une forme ronde et mal découpée avant de reprendre une forme classique.

 

 

Chou d'ornement

Il n'y a pas eu de différence visible de croissance et de floraison par rapport à l'autre panneau. Tout s'est déroulé de manière synchrone. Les fleurs sont seulement un tout petit peu moins hautes sous le panneau ViparLED.

 

 

Millepertuis

Le Millepertuis a également aussi bien poussé que sous l'autre panneau : même coloration rouge au début, même croissance rapide. Les feuilles sont un tout petit peu plus large.

Il n'aura malheureusement pas eu la chance de fleurir dans le temps imparti du test.

 

 

Plantlink

 

Nouvel outil de mesure fourni gracieusement par la PDG de son fabricant, le PlantLink d'Oso Technologies a été installé facilement et s'est fondu dans le décor. Il est très utile pour suivre précisément l'humidité du substrat.

Nous avons arrosé assez au début pour ne pas déclencher les notifications. En fin de test, nous avons laissé le terreau sécher plus que d'habitude, sans que les plantes n'en souffrent, et toutes les alertes prévues se sont bien déclenchées.

 

Notification SMS  :

Plantlink_notif_sms

 

Notifications par email :

Plantlink_notif_mail

 

Plantlink_notif_sms_contenu

 

 

 

Ses avantages :

  • - Facilement configurable, il suffit de choisir l’espèce cultivée
  • - Abordable même à grande échelle : 35$, pour tout nouveau capteur
  • - Économique : au bout de 4 mois, le pictogramme montre une pile encore quasi pleine.
  • - Totalement étanche
  • - Des alertes multiple  : notification, mail et SMS (choix des plages horaires de notification)
  • - Une mesure toutes les 3 heures, ce qui est amplement suffisant

 

Les trois choses qui pourraient être améliorées :

  • - Un seuil d'alerte un peu trop bas à notre gout
  • - Historique de 3 semaines, pas plus
  • - Il mériterait de mesurer les engrais

 

 

Après l'avoir utilisé 4 mois, nous nous sommes fait un avis assez précis de ce matériel. Nous vous le conseillons si vous ne pensez jamais à arroser vos plantes et qu'elles meurent régulièrement à cause de ça ! Mais également si vous n'avez pas la nécessité d'aller voir vos végétaux tous les jours (réserve de boutures, semis). Les notifications vous avertirons des besoins de vos plantes sans que vous ayez à y penser un instant.  Vous partez un long moment loin de chez vous et quelqu'un vient arroser vos plantes ? Dites lui exactement quoi arroser et quand !

 

 

 

Bilan

Matériel

 

La différence de prix constatée à l'achat entre les deux panneaux est à la hauteur des différences principales constatées : bruit, spectre réglable...

 

 

Lumière

Un panneau reglable au niveau du spectre reste toujours plus intéressant pour une utilisation plus large. Le spectre croissance du Hans Panel a fait des merveilles sur presque tous les végétaux. Il est à parier que le spectre de floraison aurait tout aussi bien marché avec quelques différences morphologiques sur ces cobayes.

Le spectre produit par le ViparLED est plus agressif car plus puissant.  Pour le lierre et le millepertuis, il est très bien adapté, même si l'adaptation est un peu plus longue que sous l'autre panneau. Pour les autres végétaux, par contre, il n'est peut être pas optimal car il manque un peu de bleu selon nos observations et les résultats sont moyens.

 

 

Environnement

Les ventilateurs du ViparLED assèchent assez rapidement l'environnement mais ne font pas monter sa température globale. Le Hans Panel consomme moins mais produit plus de chaleur dans l'espace de culture malgré son alimentation déportée.

 

 

Conclusion

 

Nous conseillons le ViparLED 192W COB à ceux qui :

  • – Cherchent un produit peu cher
  • – Veulent cultiver des plantes peu sensibles
  • – N'ont pas de contrainte de bruit
  • – N'ont pas de contrainte forte de température et d'humidité

 

Nous conseillons le Hans Panel 85w à ceux qui :

  • – Cherchent du matériel polyvalent en terme de spectre
  • – Peuvent avoir un espace réduit en hauteur
  • – Cherchent un produit de moyenne gamme

 

 

 

Retrouvez la fiche de nos deux cobayes  : celle du  Hans Panel/Bonsai hero 85W et celle du ViparLED 192 watts dans notre référentiel de panneaux.

Leave a Reply

Captcha *